« Orphée , au tableau! » La poésie s’enseigne aussi…

  • Accueil
  • > Archives pour le Lundi 11 février 2008
11 février 2008

culture pub

Publié par nathalierannou dans métablog

Dans cette catégorie, je voudrais noter mes impressions quant au déroulement de cette pratique de blog, nouvelle pour moi, et qui promet certainement bien des imprévus. Le désir d’abord, d’expérimenter cette façon visuelle et légère de partager des pratiques et des savoirs.

La satisfaction ensuite de trouver un habillage urbain mais naturel, un mur où vont s’inscrire des traces de poésie…

Et puis le premier désenchantement: je n’avais pas prévu des publicités sur mon blog, et encore moins des érotiques… Cet argument suffira-t-il déjà à me faire déménager?

11 février 2008

Programme 2007-2008 des Ateliers du mardi

Publié par nathalierannou dans Ateliers du mardi

L’atelier d’octobre permet de découvrir la poésie d’Emmanuelle Le Cam, poète précoce qui vit à Rennes et dont la première plaquette, L’Écho, fut publiée par les Éditions la Rivière Échappée. Son parcours d’auteure, de traductrice et d’éditrice permet aux membres de l’atelier de sillonner un panorama de la petite édition aujourd’hui.

En novembre, l’oeuvre de Sophie Loizeau nous interroge sur l’image. Une petite anthologie « de poche » pliée, cousue et coupée à partir d’une feuille A3 recto-verso assure un parcours de lecture mise en réseau avec des textes de Mandiargues et de Quignard. La figure du bouc éveille les références antiques et sexualisées d’une poésie gorgée d’images et de désir. C’est l’occasion également de saluer la métamorphose des Editions Compact en Act Même.

En décembre, Marie-Laure Missir vient partager sa passion pour Joyce Mansour dont elle a écrit une biographie et édité une partie de l’oeuvre aux Editions Jean-Michel Place. A partir d’un abécédaire de mots-clés tirés au sort, le livre de Mansour est ouvert par thème ou figure afin que chaque participant se charge successivement d’en lire un passage sélectionné. Le cercle des lecteurs s’habite de figures fantastiques et intimes.

En janvier, honneur à André du Bouchet. Un ensemble de vers découpés est proposé à chaque participant: comment configurer une page de poème à partir de ces fragments dispersés? Le blanc de la page s’apprivoise, des voix se posent à côté du texte de l’auteur. La projection de vidéos permet de « rencontrer » un poète radical, au plus près de la langue et du réel.

En février , en amont du récital de David Christoffel, les membres de l’atelier jouent au « poème participatif » accessible sur le site de l’auteur: « Etes-vous mon meilleur ami? ». Outre l’humour et la polysémie distillées par les questions à réponses multiples, la situation des lecteurs renvoyés à leurs questionnements et leur usage des clichés et des mots, devient le siège d’une expérience poétique… légère et féconde!

En mars chacun se rend aux  »Polyphonies » organisées à Beauséjour.

En avril, Inès Guégo-Rivalan et Sarah Mouline, étudiantes en classe de Khâgne au lycée Chateaubriand de Rennes, nous offrent un parcours à travers « Quelque chose noir » de Jacques Roubaud. Textes en projection murale et commentaires à deux voix.

L’atelier a pris rendez-vous  le 13 mai pour un repas partagé avec Valérie Rouzeau en Résidence d’écriture à la Maison de la Poésie de Rennes. N’hésitez pas à nous rejoindre!

11 février 2008

Du nouveau à la Maison de la poésie de Rennes

Publié par nathalierannou dans Ateliers du mardi

Depuis octobre 2007, les enseignants de l’académie de Rennes sont invités à participer aux « ateliers de découverte de la poésie contemporaine ». S’appuyant sur la programmation de Beauséjour, le but de ces ateliers mensuels est d’explorer des oeuvres contemporaines sans en passer par l’explication scolaire. En élargissant les corpus de lecture et les modes d’approche, l’ambition est que la poésie contemporaine s’impose davantage  dans les établissements scolaires et les enseignements. Un autre effet heureux de ce projet est également la rencontre de collègues d’horizons divers, dans un cadre convivial, créatif et stimulant.

Rendez-vous un mardi par mois, de 18h30 à 20h, à la Maison de la Poésie de Rennes, sur réservation.

Ces ateliers sont animés par Nathalie Rannou, professeure de lettres et conseillère-relais de l’Action Culturelle du Rectorat de l’Académie de Rennes. 

11 février 2008

Chercheur d’or

Publié par nathalierannou dans Feuillet

« La poésie est ce qui reste au fond du tamis »

Frédéric Peylet , revue Petite quatorze, 2002, page 31

 

Hanitra |
pas d'histoires entre nous |
journal de la guenon du bou... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | meslivrespreferees
| sandys6
| Because the words are my life